Un noir sur deux en Amérique peut s’attendre à mourir aux mains de la police

Être tué par la police est une cause majeure de décès pour les jeunes hommes noirs en Amérique

Selon une nouvelle analyse des décès impliquant des agents de la force publique, environ un Noir sur deux Noirs en Amérique peut s’attendre à mourir aux mains de la police. Cela les rend 2,5 fois plus susceptibles que les hommes et les garçons blancs de mourir lors d’une rencontre avec des flics.

L’analyse a également montré que les hommes et les garçons latinos, les femmes et les filles noires et les hommes, les femmes et les enfants amérindiens sont également tués par la police à des taux plus élevés que leurs pairs blancs. Mais la vulnérabilité des hommes noirs était particulièrement frappante.

«Ce chiffre de 1 sur 1000 nous a semblé assez élevé», a déclaré Frank Edwards , responsable de l’étude , sociologue à l’Université Rutgers. « Il y a de meilleures chances d’être tué par la police que de remporter beaucoup de jeux de loterie à gratter. »

Les calculs minutieux d’Edwards et de ses coauteurs ont également révélé que pour tous les jeunes hommes, la violence

Lire l’intégralité de l’article sur latimes.com